Sports

« Dans chaque situation, on tire des leçons »


Ce samedi, en marge du Grand Prix de Belgique, Otmar Szafnauer, le directeur d’équipe d’Alpine, s’est exprimé sur le départ de Fernando Alonso et l’imbroglio autour d’Oscar Piastri.

Qui fera équipe avec Esteban Ocon chez Alpine en 2023 ? Pour le moment, il va falloir patienter pour savoir qui succédera à Fernando Alonso. Si Oscar Piastri semblait le choix évident pour l’écurie française, l’Australien se serait engagé avec McLaren. Or, ce samedi, Otmar Szafnauer était présent en conférence de presse, aux côtés de Mike Krack (Aston Martin) et d’Andreas Siedl (McLaren), et a tenté de clarifier un peu la situation. « Je suis sûr que dans chaque situation, on tire des leçons. Avec Fernando, il était libre en fin d’année donc on savait qu’il parlait avec d’autres équipes. Nous lui avions présenté un contrat dont on était satisfaits de notre côté. Donc on n’a aucun regret sur cet aspect et lui a eu ce qu’il voulait le plus ailleurs. Sur Oscar, la seule déception c’est qu’il a signé avec nous en novembre et qu’on a tenu toutes nos promesses, on a même fait un peu plus. La contrepartie, c’était qu’il s’installe dans notre voiture », a expliqué le directeur d’équipe d’Alpine.

Szafnauer « très confiant » dans le dossier Piastri

« Déjà, on va voir ce qu’il va se passer devant la commission des contrats lundi et de voir quel accord a la priorité (entre Alpine et McLaren). Une fois que cette décision sera prise, on verra bien ce qu’il se passe. J’ai vu l’argumentation des deux parties et je suis très confiant. Je n’aime pas parler de détails des contrats mais ce que je peux dire c’est qu’il n’y avait pas dans l’accord avec Oscar une date butoir pour faire quelque chose au 31 juillet. Les termes du contrat vont jusqu’à 2024 avec une option à la fin de 2023. Quand on aura toutes les informations à notre disposition, on verra qui occupera le siège laissé libre, a poursuivi Szafnauer, dans des propos repris par L’Equipe. Vous savez, j’étais là quand c’est arrivé avec Jenson Button qui avait signé avec Williams (en 2004) mais BAR avait déjà un contrat avec lui et il avait été validé par la commission. » Patience donc, le dénouement semble cependant proche.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.