Sports

Yenifer Paredes, la belle-soeur du président Castillo se livre à la justice



Publié le :

Recherchée par la justice de son pays jusque dans les locaux du palais présidentiel, Yenifer Paredes, la belle-soeur du chef de l’État péruvien s’est rendue volontairement au parquet le mercredi 10 août. Elle pourrait être détenue provisoirement pour dix jours dans le cadre d’une enquête pour corruption qui touche Pedro Castillo.

Avec notre correspondant à Quito, Éric Samson

Élevée comme leur propre fille par le couple présidentiel, Yenifer Paredes est accusée de trafic d’influences et délit contre l’administration publique. Elle aurait, selon le parquet, profité de sa proximité avec le président Pedro Castillo pour faire gagner une licitation publique à une entreprise pour laquelle elle travaillait et dont les propriétaires ont été arrêtés mardi.

Construction de réseaux d’assainissement

Yenifer Paredes a, en particulier, été filmée en train d’offrir la construction de réseaux d’assainissement à Cajamarca, la province natale du chef de l’État. En juillet, lors d’une audition devant une commission d’enquête du Congrès, Yenifer Paredes s’était pourtant présentée comme une simple employée sans véritable pouvoir.

Persuadé que Paredes n’aurait pu agir sans que le couple présidentiel ne soit au courant, le parquet l’a transféré au département des enquêtes de haute complexité de la police nationale dans le cadre d’une mesure de détention provisoire de dix jours.

Plan médiatique

Le président Pedro Castillo a dénoncé l’existence d’un plan médiatique visant à prendre le pouvoir de facon « illégale et anticonstitutionnelle ». Selon lui, il s’agit d’une confabulation entre le Congrès d’opposition, qui a déjà essayé de le destituer deux fois, et la justice qui a lancé cinq enquêtes pour corruption contre lui et son entourage.

►À lire aussi Pérou: perquisition du palais présidentiel à la recherche de la belle-sœur du président



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.