Sports

un projet de loi visant à reporter les élections suscite l’inquiétude



Publié le :

Un projet de loi visant à retarder d’au moins sept mois les élections a été soumis au Parlement qui doit examiner le texte le 5 septembre prochain. La démarche d’un gouvernement qui s’est affiché ces derniers mois comme proche de Pékin, inquiète ses opposants politiques.

Pour justifier ce projet de loi, le Premier ministre Salomonais Manasseh Sogavare évoque le manque de moyens pour organiser des élections et accueillir la même année les jeux du Pacifique. Absurde, objecte l’opposition qui dénonce un amendement à la Constitution pour seulement deux semaines de compétitions.

En effet, les jeux du Pacifique auront lieu fin 2023 alors que les élections, elles, doivent se tenir dans les quatre mois après la dissolution du Parlement en mai l’an prochain. Si le projet de loi est adopté, les élections n’auront pas lieu avant 2024 au plus tôt. Un déni évident de démocratie pour l’opposition.

L’an dernier, des émeutes populaires ont secoué l’archipel contre la présence économique chinoise et pour demander la démission de Sogavare. Récemment, le chef du gouvernement a conclu un pacte de sécurité aux contours flous avec Pékin, suscitant la désapprobation des États-Unis et de l’Australie qui s’inquiètent des implications d’une présence militaire chinoise dans une zone hautement stratégique également convoitées par ces deux pays.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.