Sports

Retour gagnant pour Monfils


Pour son premier match depuis mai dernier, Gaël Monfils a eu besoin de trois manches pour venir à bout de Pedro Martinez lors du premier tour du Masters 1000 de Montréal.

Gaël Monfils est bien de retour ! Après avoir manqué Roland-Garros puis Wimbledon en raison d’une blessure au pied droit, le Parisien a renoué avec la victoire lors de son premier match depuis le mois de mai dernier. Alors qu’il devait initialement retrouver Reilly Opelka, le Tricolore a finalement affronté Pedro Martinez pour cette entrée en lice au Canada. Une entame de match manquée pour le 20eme mondial, qui a perdu d’entrée son service mais qui a très vite su se remettre dans le sens de la marche pour égaliser à deux jeux partout. Mais, après avoir eu trois occasions de prendre le service de l’Espagnol puis une balle de set sur l’engagement de son adversaire, Gaël Monfils a cédé une nouvelle fois son service. Toutefois, sur un jeu blanc alors que Pedro Martinez servait pour le gain du set, le Parisien a su recoller pour emmener son adversaire au jeu décisif. Un tiebreak qui s’est déroulé en trois temps avec deux ponts pour le Français puis quatre pour l’Espagnol.

Monfils a su finir fort

Les cinq derniers ont été pour Gaël Monfils, qui a su convertir sa première occasion de conclure. Dans la foulée, le 20eme mondial a eu une opportunité de prendre d’entrée de deuxième manche le service de Pedro Martinez mais ce dernier a tenu bon avant de se montrer patient. Ecartant d’abord une deuxième balle de break, le 53eme mondial a ensuite pris l’ascendant pour ne plus le lâcher. A la troisième balle de set, l’Espagnol a relancé le match en égalisant à une manche partout. Sur l’élan, Pedro Martinez a eu pas moins de cinq balles de set sur les deux premiers jeux de service de Gaël Monfils dans le dernier set. Des occasions gâchées que le natif d’Alcira pourra longtemps regretter. Enchaînant quatre jeux remportés consécutivement, avec deux breaks à la clé, Gaël Monfils est allé conclure le match sur l’engagement de son adversaire (7-6, 3-6, 6-2 en 2h45’). Une victoire qui lui ouvre les portes d’un duel face à un autre natif de Paris, Maxime Cressy.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.