Sports

Dopage mécanique: Pogacar visé !


Des bruits émanant du vélo de Tadej Pogacar ont été remarqués par certains coureurs lors du précédent Tour de France.

L’heure est à la suspicion chez les suiveurs du Tour de France. Conséquence notamment de la démonstration de force des coureurs de la Jumbo-Visma tout au long des trois semaines de course. Certains journalistes n’ont d’ailleurs pas hésité à demander à Jonas Vingegaard et Wout van Aert, samedi, s’ils pouvaient garantir qu’ils ne se dopaient pas. Mais la suspicion était déjà de mise l’été dernier, notamment au sein du peloton…

Lors du dernier Tour de France, Le Temps avait ainsi révélé que trois coureurs avaient menéleur propre enquête après avoir entendu « un bruit étrange » sur certains vélos. « Ça vient des roues arrière », avait constaté l’un d’eux, évoquant « un bruit métallique jamais entendu nulle part » « Il ne s’agit plus d’un moteur dans le pédalier ou d’un système d’électro-aimant dans les jantes des roues, mais d’un dispositif caché dans le moyeu, avait confié un autre de ses cyclistes-enquêteurs. On parle aussi d’un récupérateur de roues. L’énergie via les freins. L’inertie est stockée comme en Formule 1. »

Ce serait la fin du cyclisme

L’enquête n’avait finalement rien donné. Pas plus que les contrôles effectués par l’Union Cycliste Internationale tout au long du Tour. Une UCI auprès de laquelle s’étaient pourtant tournés certains coureurs, selon Pierre Carrey, l’auteur de l’article. « Lors du Tour d’Italie, les coureurs m’ont dit qu’ils avaient toujours des doutes. Mais ils ont peur de parler publiquement parce qu’ils craignent d’avoir de vrais ennuis. Il y a tellement d’argent en jeu. Il y a une telle paranoïa parmi les coureurs. Rien n’est clair», a-t-il récemment confié au micro d’ARD.

Et les coureurs sont d’autant plus méfiants que l’un des vélos dont émanaient ces bruits suspects n’était autre que celui du Tadej Pogacar, le grand patron du Tour, selon le journaliste du Temps. « Imaginez si l’un des plus jeunes vainqueurs devait être reconnu coupable de dopage mécanique. Ce serait le plus grand scandale de dopage de l’histoire du sport. Ce serait terrible. Ce serait la fin du cyclisme, a expliqué ce dernier Et c’est pourquoi l’UCI et les organisateurs du Tour pourraient ne rien trouver.» 



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.