Sports

En Allemagne et en Espagne, l’inflation toujours au cœur des préoccupations



Publié le :

Dans de nombreux pays européens, l’inflation a atteint des records, nourrie par la guerre en Ukraine qui a fait flamber les prix de l’énergie et de l’alimentation, mais aussi les tensions générées par le redémarrage de l’activité économique après la crise du Covid-19. Tandis qu’outre-Rhin, l’inflation augmente moins que prévue, elle poursuit sa hausse en Espagne.

Avec au service économie, Patricia Lecompte

En Allemagne, l’inflation augmente moins que prévu sur un an en juin. C’est ce qu’indique la première estimation publiée ce mercredi par la Destatis, l’office fédéral de la statistique. Selon la première estimation publiée ce mercredi par la Destatis, l’office fédéral de la statistique, l’inflation atteint 8,2% en juin sur un an, contre 8,7% en mai. C’est un soulagement pour les consommateurs allemands, après une inflation record sur un an en mai, nourrie par la guerre en Ukraine.

En Allemagne, les prix à la consommation ont progressé moins que prévu. Deux mesures gouvernementales ont véritablement contribué à ralentir la croissance des prix à la consommation en Allemagne : la baisse des taxes sur les carburants et la réduction des coûts des transports publics. Pour certains analystes, « c’est la preuve que ce sont actuellement les gouvernements et non les banques centrales qui peuvent faire baisser l’inflation ». Toutefois, les spécialistes incitent à la prudence, ils indiquent qu’il s’agit probablement d’un répit plutôt que d’un tournant dans l’inflation.

Autre son de cloche en Espagne

En Espagne, l’inflation poursuit sa hausse et passe la barre des 10% en juin et atteint son plus haut niveau depuis 37 ans. Comme de nombreux pays européens, l’Espagne connaît depuis plusieurs mois une hausse de l’inflation. Elle a atteint 10,2% en juin sur un an dans le pays. Selon une première estimation de l’institut national de la statistique, l’INE, publiée ce mercredi, il s’agit d’une très forte hausse des prix. Si ce chiffre est confirmé, cela « marquerait une hausse d’un point et demi » de l’inflation en rythme annuel par rapport au mois de mai, où il était de 8,7%. Selon l’INE, ce taux d’inflation de 10,2% est le plus élevé depuis 1985.

L’inflation sous-jacente, qui ne comptabilise pas certains prix, comme ceux de l’énergie, et qui est corrigée des variations saisonnières, a, elle aussi, progressé pour atteindre 5,5%, contre 4,9% en mai. Là encore, il s’agit du niveau le plus élevé depuis août 1993.

En Espagne, cette inflation est alimentée par la hausse des prix des carburants, des produits alimentaires et des boissons, sans oublier l’augmentation des prix dans la restauration et l’hôtellerie. Début juin, Madrid avait anticipé cela en annonçant le maintien de ses mesures anti-inflations jusqu’à mi-septembre, comme des subventions sur les carburants, une hausse du revenu minimum vital, et la prolongation de baisses d’impôts destinées à alléger les factures d’électricité.

►Lire aussi : Portugal : début du forum annuel de la Banque centrale européenne sur fond d’inflation



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.