Sports

Zidane, les accusations de Domenech


Récemment interrogé dans les colonnes de L’Equipe, à l’occasion de son 50e anniversaire, Zinedine Zidane n’a pas été tendre avec Raymond Domenech, sous les  ordres duquel il a terminé sa carrière, en équipe de France. Après avoir expliqué que l’ancien sélectionneur tricolore n’avait été pour rien dans son retour chez les Bleus à l’été 2005, il a en effet assuré que le parcours de l’équipe de France à la Coupe du monde 2006 ne devait pas grand chose à l’ancien défenseur.

«On avait pris les clés. À 100 %. On était entre nous, chaque avant-veille de match. On avait trouvé un lieu pour nous. C’était exceptionnel, a-t-il en effet confié. On faisait venir des merguez de Berlin parce qu’il paraît que c’étaient les meilleures ! Des moments magnifiques, pendant quatre heures à table. Il y a eu une vraie cohésion. C’était dans une petite auberge perdue, à quelques kilomètres de notre hôtel. Une ambiance fabuleuse.

On se demandait lequel allait se faire virer le premier

Sollicité pour le documentaire « Zinedine Zidane, son nom set Yazid », diffusé sur la chaîne L’Equipe, Raymond Domenech a également envoyé quelques piques à destination du Ballon d’Or 98. La faute à son impétuosité et son agressivité. Notamment à ses débuts, chez les Espoirs. « Chaque fois qu’on jouait avec lui et (Christophe) Dugarry, on se demandait lequel allait se faire virer le premier. On était sous pression en permanence. Ils avaient des réactions des fois… Tu sentais qu’il y avait une sorte de colère, d’agressivité naturelle qui était là et qui parfois dépassait les bornes. C’était limite. On n’était pas sereins », a-t-il raconté.

Il en a traité quelques-uns…

Et le comportement de ZZ était d’autant plus troublant qu’il avait une toute autre attitude à l’extérieur du terrain. « Je ne l’ai jamais entendu à l’extérieur être agressif, violent. Même envers ses coéquipiers. En revanche sur le terrain oui. Il en a traité quelques-uns… », a-t-il confié, ne se disant pas surpris par son exclusion en finale de la Coupe du monde 2006 après un coup de tête à Marco Materazzi: « Non, c’est dommage que ça arrive là. Mais ça fait partie du personnage. On ne peut pas prendre que les bons côtés et puis virer le reste. »

Lire aussi :France-Brésil, l’incroyable révélation de ZidaneLe gros tacle de Zidane à DomenechZidane, la sortie pleine de rage



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.