Sports

Jean-Yves Le Drian, dix ans de crises en deux ministères



Publié le :

Catherine Colonna est la nouvelle ministre française des Affaires étrangères. Cette diplomate chevronnée a succédé, ce samedi 21 mai, à Jean-Yves Le Drian. Ce dernier a été le visage de la Diplomatie française pendant cinq ans, après avoir été ministre de la Défense pendant tout le quinquennat précédent. C’est une décennie de crises, qu’a traversé ce Breton de 74 ans, issu du PS.

Avec notre envoyé spécial au Quai d’Orsay, Nicolas Falez

Ministre de la Défense pendant toute la présidence de François Hollande, entre 2012 et 2017, Jean-Yves Le Drian a dû gérer les opérations extérieures de l’armée française, au Mali puis en Irak et en Syrie.

Une période de crises, dominée par la lutte anti-jihadiste, à laquelle a succédé encore une autre crise, pour le Breton devenu ministre des Affaires étrangères du premier quinquennat d’Emmanuel Macron (2017-2022).

Après dix ans au gouvernement, Jean-Yves Le Drian quitte en effet le Quai d’Orsay en pleine guerre en Ukraine, et sur fond de vives tensions avec le Mali.

Jean-Yves Le Drian reste d’ailleurs convoqué par la justice malienne le mois prochain, dans une affaire d’attribution de marché public pour la fabrication de passeports maliens, qualifiée de « provocation » par la France.

Au ministère des Affaires étrangères, d’autres dossiers ont chargé l’agenda du ministre ces dernières années : les soubresauts internationaux liés au Covid, les incertitudes de la période Trump aux États-Unis, l’humiliante crise des sous-marins qui a jeté un froid entre Paris et Washington, ou encore l’épineux dossier du nucléaire iranien.

Les soutiens de M. Le Drian saluent son expérience et aussi les relations personnelles qu’il a su tisser avec de proches alliés de la France, comme le dirigeant des Émirats arabes unis Mohammed ben Zayed.

Jean-Yves Le Drian quitte un Quai d’Orsay inquiet. Un appel à la grève y a été lancé pour protester contre la suppression du corps des diplomates, une réforme voulue par Emmanuel Macron à laquelle le chef de la diplomatie française n’a pas pu s’opposer.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.