Sports

Les Bleus débutent par une défaite


Pour son premier match en vue du Mondial en Finlande le mois prochain, l’équipe de France de hockey sur glace s’est inclinée 4-2 contre la Suisse à Megève.

Une défaite pour débuter la préparation ! Repêchée suite à l’exclusion de la Russie, l’équipe de France masculine disputera le championnat du monde de hockey sur glace à partir du 13 mai prochain en Finlande, et les Bleus joueront trois matchs de préparation en France. En attendant la double confrontation contre la Lettonie la semaine prochaine à Epinal, les hommes de Philippe Bozon affrontaient la Suisse ce vendredi à Megève. Et face à la huitième nation mondiale, qui les avaient battus six fois sur dix lors des dernières rencontres, la Suisse s’est une nouvelle fois imposée, sur le score de 4-2. Dès la 6eme minute, les Helvètes ont trouvé la faille grâce à Noah Délemont sur un tir lointain, mais le joueur de Cergy Thomas Suire a égalisé deux minutes plus tard pour l’équipe de France, inscrivant ainsi son premier but en bleu. La Suisse a repris l’avantage par Marco Miranda à la 11one minute, et le premier tiers s’est donc achevé sur le score de 1-2. Cependant, les Bleus n’ont rien lâché et ce sont eux qui remporté le deuxième tiers, en marquant le seul but, par Kevin Bozon (qui joue à Winterthur) à la 21eme. Mais dans le dernier tiers, les Suisses ont fait valoir leur talent et leur expérience, en marquant deux nouveaux buts, par Damien Riat à la 45eme et par Roger Karrer à un peu plus de cinq minutes de la fin. C’est donc une défaite pour débuter la préparation, mais les Bleus auront l’occasion de prendre leur revanche dès dimanche, avec un match à Bâle au programme.

La réaction du sélectionneur Philippe Bozon :

« On a vu tout de suite l’intensité, la vitesse dans le match, c’était le mot d’ordre des premières minutes, il fallait essayer de matcher ça le plus vite possible. Les joueurs sortent de la Ligue Magnus ou d’un break, ils ont vu que ça allait vite. On a bien réagi dans le deuxième tiers, on a ajusté une ou deux petites choses qui nous ont permis de nous remettre dans le match, de mettre un petit peu plus de pression. Au troisième, avec un peu de fatigue, on perd un peu de lucidité, donc on a ouvert un peu trop le milieu de la glace et donné des occasions à la Suisse. C’est un bel apprentissage. On sait qu’on a une équipe jeune, c’était un beau challenge de s’évaluer contre une des meilleures nations du monde, et pour moi ils ont bien répondu aux attentes. »





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close