Sports

le chancelier autrichien attendu à Moscou, la bataille se profile à l’Est



Publié le :

Au 47e jour de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les manœuvres militaires se poursuivent dans l’est du pays, avec en toile de fonds la perspective d’une offensive russe majeure dans les régions de Donetsk et de Lougansk. Ce weekend, les bombardements se sont poursuivis dans les régions de Kharkiv et de Dnipro, tandis que l’exode des civils continue dans les régions du Donbass.

► Le site de la rédaction russe de RFI diffuse la radio publique ukrainienne (en langue ukrainienne) depuis la page d’accueil.


Les points essentiels :

► Le chancelier autrichien Karl Nehammer sera lundi le premier dirigeant européen à se rendre à Moscou depuis le début de la guerre. Une « mission à risque » alors que Kiev se prépare à une offensive russe massive dans l’Est.

► L’aéroport de Dnipro, grande ville du centre-est de l’Ukraine, a été de nouveau bombardé par les Russes et « complètement détruit », a annoncé le gouverneur régional. 

► Selon la procureure générale d’Ukraine Iryna Venediktova, 1 222 corps ont été retrouvés dans la région de Kiev à ce jour. Ce nouveau bilan, trois fois plus élevé que le dernier, ne précise cependant pas si les corps découverts étaient exclusivement ceux de civils.

► Plus de 2 800 personnes ont été évacuées des zones de guerre dimanche, selon la vice-Première ministre Iryna Verechtchouk. L’évacuation de Marioupol et de la région de Lougansk ont été interrompues en raison des combats avec les forces russes.

► La Banque mondiale prévoit une contraction de l’économie ukrainienne à hauteur de 45,1% cette année et affirme que le PIB russe devrait s’effondrer de 11,2%. Selon les dernières prévisions de la Banque mondiale publiées dimanche, l’Europe de l’Est devrait également subir une récession de 30,7%.


Les horaires sont donnés en temps universel (TU)

04h35 : Comment se passe l’évacuation des civils dans l’Est ? 

L’évacuation des civils se poursuit dans des conditions difficiles, rapporte notre correspondant en Ukraine, Stéphane Siohan. Vendredi, des civils qui cherchaient à quitter l’est du pays ont été visés par une attaque à la gare de Kramatorsk. Le bilan des victimes a d’ailleurs été revu à la hausse, on décompte désormais 57 morts.

Néanmoins, des corridors d’évacuation ont pu fonctionner ce weekend : neuf trains sont partis dimanche des régions de Donetsk et de Lougansk, soit près de 3 000 personnes qui ont pu quitter cette zone..

Néanmoins, la situation du Donbass est un peu particulière. La région est déjà très isolée. Beaucoup d’habitants ne veulent pas partir, souvent parce qu’ils ne savent pas où aller, et aussi parce que les capacités d’accueil ailleurs à l’ouest de Ukraine sont déjà totalement saturées. 

04h15 : Le point sur la situation sur le terrain

Nous sommes sans doute dans une phase de transition du conflit, estime notre correspondant en Ukraine, Stéphane Siohan. Selon plusieurs sources, les forces armées russes seraient en train de reconstituer et d’équiper les groupes tactiques qui ont été retirés de la région de Kiev, afin de les réengager dans le Donbass dans les jours à venir.  

En attendant, samedi, au moins dix personnes ont été tuées dans la région de Kharkiv, et dimanche matin, deux nouveaux civils ont péri alors que l’administration régionales estime que la ville et sa banlieue ont subi 66 bombardements en 24 heures.    

Un peu plus au sud, toujours dimanche, c’est la ville de Dnipro qui a elle été touchée par des frappes, des missiles ont atteint l’aéroport de cette métropole de un million d’habitants, déjà touché en début de conflit, qui cette fois est entièrement détruit et inutilisable, selon les autorités locales. 

Pendant ce temps, l’armée ukrainienne continue d’essayer de tenir les deux villes clés de Izioum, au nord du Donbass, et de Marioupol, au sud de la région, alors que l’on estime que 70% du grand port de la mer d’Azov est déjà aux mains des Russes. 

Selon toute vraisemblance, le Kremlin a toujours pour objectif de couper l’armée ukrainienne en deux, en isolant les forces du Donbass de celles du reste du pays. Selon Mykhailo Podolyak, un proche conseiller du président Zelensky, l’Ukraine doit se préparer à livrer une « grande bataille » dans le Donbass. 

04h00 : Bonjour et bienvenue dans ce direct

Vous pouvez nous suivre toute la journée jusqu’à 2h TU. Pour retrouver le direct de dimanche, c’est ici.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.