Sports

Quartararo et Zarco philosophes


Septième du Grand Prix des Amériques MotoGP, Fabio Quartararo a confié que ce résultat était ce qu’il pouvait espérer de mieux. Johann Zarco, neuvième, a assuré que la dégradation de son pneu arrière l’a fait reculer dans la hiérarchie.

Fabio Quartararo fait contre mauvaise fortune bon cœur… mais la frustration pointe. Parti de la sixième place, le champion du monde en titre a fait son maximum pour obtenir le meilleur résultat lors du Grand Prix des Amériques. Mais, face aux Ducati et aux Suzuki, « El Diablo » n’a pas pu rivaliser et se contente de la septième place. « Je suis content de cette place et de ma course. Je me suis battu comme si ça avait été pour la victoire, a confié le Niçois dans des propos recueillis par le quotidien L’Equipe. Je n’ai rien lâché même si, sincèrement, c’est dur de voir les motos qui te passent devant comme ça dans les lignes droites, de faire l’accordéon. » Regrettant le manque d’évolution de sa machine, Fabio Quartararo assure que ses « adversaires ont profité des dix-huit mois durant lesquels le développement a été gelé pour travailler et faire un gros pas en avant sur leur moteur », ce que Yamaha n’a pas su faire. Alors que les autres pilotes Yamaha ont été en difficulté, avec le seul Andrea Dovizioso qui est allé chercher le point de la 15eme place, Fabio Quartararo a regretté le fait qu’il soit « le pilote qui roule le mieux avec cette moto », sans pouvoir viser une victoire. « Je ne peux pas me contenter de ce genre d’objectif, a-t-il affirmé. Quand je prends le départ d’une course, c’est pour gagner. Et aujourd’hui cela n’est pas possible. »

Zarco : « Difficile d’aller beaucoup plus vite »

Neuvième sous le drapeau à damier, Johann Zarco a également voulu tirer du positif d’une course qu’il présente volontiers comme « la plus dure de la saison ». Après un départ intéressant et une bataille pour une place sur le podium, le Cannois a reculé dans la hiérarchie et en connait la cause. « Je me sentais plutôt bien sur la moto. C’était difficile d’aller beaucoup plus vite et d’essayer de prendre le rythme pour le podium, a confié le pilote de l’écurie Pramac dans des propos recueillis par Motorsport.com. Ensuite j’ai commencé à avoir un peu de mal avec le pneu arrière et, dès que vous commencez à avoir du mal, les autres vous attaquent. J’ai essayé de rester avec eux, j’ai aussi commis quelques erreurs donc j’ai perdu beaucoup de temps. » Assurant être « content d’avoir terminé la course », Johann Zarco a été mis en difficulté par sa moto sur les derniers tours. « La fin de course a été vraiment, vraiment compliquée à cause des mouvements de la moto, et mon corps souffrait aussi », a-t-il déclaré. Alors que le MotoGP va désormais retrouver l’Europe et « prends le positif » de ce début de saison, en ayant « hâte de faire de bonnes courses en Europe ». Et ce, sans aucun doute, avec l’envie d’aller chercher une première victoire dans la catégorie reine.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.