Sports

Le rouble se porte bien malgré les sanctions imposées par l’Occident



Publié le :

La Banque centrale de Russie a annoncé, ce vendredi 8 avril, que la vente des devises étrangères aux citoyens serait de nouveau autorisée à partir du 18 avril. L’interdiction avait été prise début mars alors que le rouble était particulièrement faible, mais, depuis les mesures prises par les autorités russes, la monnaie nationale ne cesse de se renforcer malgré les sanctions étrangères.

77 roubles pour un euro : un niveau record depuis juin 2020. Un performance qui s’explique par différents facteurs. D’abord un excédent commercial sans précédent. Si les importations ont fortement décliné, les exportations restent solides. Un surplus commercial estimé à une vingtaine de milliards de dollars pour le mois de mars. 

Le prix des hydrocarbures élevés contribuent également à la vigueur du rouble. Les robinets de pétrole et de gaz de la Russie restent ouverts. Les différents embargo ne concernent aujourd’hui qu’environ 5% des exportations russes évaluent certains experts. 

À cela s’ajoute le rôle important de la Banque centrale russe. Face au gel des capitaux russes détenus à l’étranger (près de 300 milliards de dollars), elle a imposé des contrôles de capitaux importants. Les entreprises exportatrices ont par exemple été contraintes de vendre 80 % de leurs recettes d’exportation pour acheter des roubles. Les particuliers, limités à acheter 10 000 dollars par mois. 

Des défis à venir

Cependant, cette dynamique du rouble ne cache pas les défis économiques auquel doit ou va devoir faire face la Russie. L’inflation par exemple qui s’est élevée à plus de 16% sur la dernière année. La hausse des prix s’est élevée à plus de 7% sur le dernier mois, un record depuis les années 1990.

L’agence de notation financière S&P a abaissé la note de la Russie ce samedi pour ses paiement en devise étrangère au niveau de « défaut de paiement sélectif  » après que Moscou a réglé en roubles une dette en dollars en début de semaine. 

À lire aussi : Paiement du gaz en roubles : le bluff de Poutine ?



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.