Sports

le cafouillage diplomatique de Joe Biden qui pourrait coûter cher



Publié le :

« Pour l’amour de Dieu, cet homme ne peut pas rester au pouvoir », ce sont les mots de Joe Biden en Pologne ce week-end à propos de Vladimir Poutine. La Maison Blanche et le secrétaire d’État Antony Blinken ont tenté de déminer les propos du président américain. On explique notamment que l’objectif de Washington n’était pas de renverser le chef du Kremlin. Et pourtant bon nombre de journaux aux États-Unis reviennent ce lundi sur ce qui semble un point de non-retour.

Ou comme l’écrit le Washington Post : « la phrase de Joe Biden menace de pousser les relations déjà plus que tendues entre les États-Unis et la Russie au bord de l’effondrement. Et cela pourrait avoir des conséquences potentiellement graves sur la capacité de Washington à contribuer à mettre fin à la guerre en Ukraine et à éviter un conflit plus large ».

L’éditorialiste de USA Today regrette, au contraire, « le rétropédalage de la Maison Blanche » parce que le président n’a fait que dire la vérité : « avec Vladimir Poutine au Kremlin, il ne peut pas y avoir de paix ». Le Wall Street Journal estime de son côté que les fameuses gaffes de Joe Biden sont dangereuses dans le contexte géopolitique actuel. Le quotidien conservateur recommande au président d’intégrer dans son administration « des conseillers conservateurs plus belliqueux pour envoyer un signal de détermination absolue au monde entier et surtout aux adversaires des États-Unis ». 

Colombie : un enfant de douze ans victimes d’un attentat contre commissariat à Bogota

En Colombie, un nouvel attentat a visé ce week-end un commissariat de police à Bogota. « Une bombe placée dans une valise a explosé devant le poste de police vers 19h30 samedi soir », rapporte El Colombiano. À ce moment-là, des enfants jouaient dans le voisinage. « Un garçon de 12 ans a été tué par l’explosion », rapporte le chef de la police de Bogota. « Une fille de 5 ans se trouve en état de mort cérébrale et plus de 30 autres personnes ont été blessées ».

Cet attentat a suscité une vive émotion en Colombie. « Parce que le ou les auteurs savaient que des enfants et des familles se trouvaient à proximité de l’explosion », écrit le journal El Tiempo. Pour l’instant, l’attaque n’a pas encore été revendiquée. Les autorités ont offert une récompense de 80 000 dollars pour toute information permettant d’arrêter le ou les auteurs de l’attentat.

Venezuela : retour général pour les élèves et étudiants en classe en présentiel

Au Venezuela, tous les élèves et tous les étudiants doivent retourner à l’école et aux universités en présentiel à partir de ce lundi. « Après deux ans de pandémie, le président a annoncé ce retour général la semaine dernière », rapporte Efecto Cocuyo. Nicolas Maduro a pris cette décision alors que « le Venezuela compte depuis plusieurs semaines moins de 100 nouveaux cas de Covid par jour et que tous les jeunes adultes de plus de 18 ans et plus de la moitié des enfants âgés de 2 à 17 ans sont vaccinés, affirme le gouvernement ».

Mais certaines écoles pourraient rencontrer des difficultés à rouvrir leurs portes ou au moins toutes les classes. À cela plusieurs raisons, explique encore Efecto Cocoyuo : la première, c’est le manque d’enseignants. Selon leur syndicat, plus de 100 000 d’entre eux ont quitté le pays depuis 2015. Ceux qui restent réclament un ajustement de leurs salaires. Les revenus moyens d’un professeur d’université ne dépassent actuellement pas les 10 dollars par mois. Et enfin l’état de délabrement dans lequel se trouvent de nombreuses écoles et universités et qui pourrait compromettre dans certains cas la reprise des classes.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.