Sports

En Inde, une victoire historique du parti de Narendra Modi aux régionales



Publié le :

En Inde, le parti nationaliste hindou du BJP du premier ministre Narendra Modi vient de remporter d’importantes élections régionales, dans quatre des cinq États qui votaient ces dernières semaines. Plus particulièrement, le BJP est arrivé en tête dans le gigantesque Uttar Pradesh, dirigé par un moine hindouiste radical, preuve de la domination de ce parti sur la scène politique. 

De notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

Une foule de partisans du BJP défilent ce jeudi dans les rues de la capitale de l’Uttar Pradesh, Lucknow, accompagnés d’un énorme bulldozer : une machine devenue le symbole de la politique de lutte contre la criminalité du parti dans cet État.

Son chef, Yogi Adityanath, a construit une image d’homme dur en détruisant les maisons des mafieux ou en faisant tuer des dizaines depuis cinq ans. Cela semble avoir convaincu l’électorat : la victoire du BJP, à la majorité absolue, conforte également la politique très hindouiste et parfois islamophobe de ce moine radical.

L’économie régionale est certes ravagée par la crise sanitaire, le chômage est très haut, mais l’opposition, divisée, n’a pu combattre la formidable machine politique du BJP, très riche et extrêmement bien organisée. Le parti remporte un deuxième mandat consécutif dans le plus grand État du pays, ce qui n’était pas arrivé depuis 37 ans.

Sur les cinq États qui votaient, seul le Pendjab lui échappe : c’est la jeune formation anti-corruption du Aam Admi, qui dirige New Delhi, qui le remporte et devient ainsi un vrai parti national, à surveiller à deux ans des élections législatives fédérales.

 À lire aussi : Uttar Pradesh : « l’hindouïté décomplexée »



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close