Sports

Joe Biden acte le changement de stratégie contre le Covid-19 et demande plus d’argent



Publié le :

La Maison Blanche a publié un document qui détaille sa nouvelle stratégie de lutte contre le coronavirus alors que la vague Omicron semble passée. L’administration Biden prend acte du desserrement des restrictions sanitaires mais veut rester vigilante à condition de trouver des financements.

Avec notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin

Tester pour traiter. C’était l’une des principales annonces de Joe Biden lors du discours de l’état de l’Union mardi soir 1er mars. C’est-à-dire qu’un test positif en pharmacie induira la fourniture immédiate d’un traitement anti-Covid, en clair la pilule Pfizer, pour éviter de développer des formes graves de la maladie et des hospitalisations.

L’administration Biden considère désormais qu’il y a assez de vaccins, de traitements et de tests pour que les Américains soient à l’abri d’une maladie qui a fait presque un million de morts dans le pays.

Il y a trois autres axes dans ce plan détaillé dans un document d’une centaine de pages. Augmenter les mesures de surveillance et de détection d’éventuels nouveaux variants. Faire en sorte qu’il n’y ait plus de confinements ou de fermetures d’écoles et enfin étendre la vaccination dans le monde.

Trente-deux milliards de dollars supplémentaires 

Pour cela, la Maison Blanche a besoin de nouveaux financements. Elle a donc annoncé jeudi avoir réclamé au Congrès plus de 32 milliards de dollars (près de 30 milliards d’euros) pour financer sa nouvelle stratégie anti-Covid et fournir une aide humanitaire et militaire à l’Ukraine. L’exécutif américain souhaite que ces financements soient inclus dans son budget annuel que les élus doivent valider avant que l’actuel n’expire, le vendredi 11 mars.

Sauf que pour cela, elle a besoin du soutien d’une dizaine de sénateurs républicains. Trente-six d’entre eux aimeraient tout de même savoir pourquoi un financement supplémentaire est nécessaire alors que 6 000 milliards de dollars (5 450 milliards d’euros) d’aides diverses ont déjà été votés depuis le début de la pandémie. Cela augure donc de discussions serrées. 



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close