Sports

des Jeux paralympiques sur fond de guerre en Ukraine et de Covid-19



Publié le :

Les Jeux paralympiques d’hiver de 2022 se déroulent du 4 au 13 mars 2022 à Pékin en Chine. Ils auront lieu sur fond de guerre d’Ukraine, alors que l’équipe ukrainienne est bien arrivée en Chine. Les sportifs russes et biélorusses ont été autorisés à participer.

Le Jeux d’hiver paralympiques vont-ils se dérouler sans grande médiatisation ? Déjà perturbés par la pandémie de Covid-19, voilà que la guerre en Ukraine risque d’éclipser fortement l’événement du champ médiatique.

Russes et biélorusses autorisés sous bannière « neutre »

Les sportifs russes et biélorusses ont été autorisés mercredi 2 mars à participer aux Jeux paralympiques de Pékin selon la décision du Comité international paralympique (CIP). Cela se fera sous bannière « neutre ». Ils ne figureront pas au tableau des médailles. Le Comité international olympique (CIO) avait exhorté lundi 28 février les fédérations sportives à bannir de toutes les compétitions les Russes mais aussi les Biélorusses, dont le pays collabore à l’invasion de l’Ukraine.

Les sportifs paralympiques ukrainiens réussiront-ils à rejoindre la Chine pour participer aux épreuves, s’interrogeait le CIP. « Faire venir l’équipe à Pékin sera un défi gigantesque », avait concédé la semaine dernière Andrew Parsons, le président du CIP. Mais l’équipe ukrainienne est bien arrivée en Chine ce mercredi 2 mars. « Je suis ravi de dire qu’il y a quelques heures à peine, l’équipe ukrainienne, composée de 20 athlètes et de neuf guides, est arrivée sans encombre à Pékin », a déclaré lors d’une conférence de presse Andrew Parsons. 

Lors de l’édition 2018 à Pyeongchang, les Ukrainiens s’étaient illustrés avec plusieurs podiums en ski et en biathlon. La délégation avait décroché 22 médailles (dont 7 en or) et terminé sixième du classement.

La Chine à la recherche de médailles

Quelque 650 sportifs de 49 pays doivent participer à l’édition 2022. Elle se déroulera comme lors des JO dans une bulle sanitaire pour éviter toute fuite du coronavirus ailleurs en Chine – la hantise des autorités, qui appliquent une stratégie zéro Covid. Et le nombre de spectateurs sera limité.

Lors des Jeux paralympiques de Tokyo l’été dernier, la Chine avait terminé à la première place avec 96 médailles en or, loin devant la Grande-Bretagne (41). Pour ceux d’hiver, ce sera une autre histoire. Le géant asiatique est à la peine et n’a obtenu au cours de l’histoire qu’une seule médaille, en 2018, avec l’or en curling. La Chine pourra à domicile compter sur 96 représentants. Soixante-dix-huit titres sont en jeu lors de cette compétition internationale.

19 représentants pour la France

La délégation française devrait être composée de 19 athlétes, avec la présence en ski alpin de sa star Marie Bochet et le skieur Benjamin Daviet qui a été désigné porte-drapeau.

Avec huit médailles d’or (quatre à Sotchi et autant à Pyeongchang), Marie Bochet est la sportive la plus titrée de l’histoire de l’équipe de France paralympique. A 32 ans, Benjamin Daviet, quintuple médaillé des derniers Jeux paralympiques de Pyeongchang (trois en or, deux en argent), a encore soif de médailles. Il avait notamment réalisé le doublé sprint-poursuite en biathlon.

Toujours pour la France, c’est un miraculé qui défendra les chances françaises sur l’épreuve de para ski alpin. Alors qu’il surfait à Hawaï, Manoël Bourdenx croisait la route d’un requin-tigre qui lui a arraché une jambe en 2017. Désormais pourvu d’une prothèse, il participe à ses premiers paralympiques.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.