Sports

Handball: Foggea va rejoindre Brest


Alors que Sandra Toft va quitter Brest l’été prochain pour rejoindre Györ, le club breton a confirmé ce samedi la signature pour la saison prochaine et une deuxième en option de Julie Foggea, qui évolue actuellement au Rapid Bucarest.

Le BBH a trouvé la remplaçante de Sandra Toft. Alors que la gardienne internationale danoise a décidé de quitter Brest après trois saisons pour rejoindre Györ, le club breton a annoncé ce samedi que Cléopâtre Darleux fera la paire avec Julie Foggea dès l’été prochain. L’ancienne gardienne de Fleury et Mios-Biganos-Bègles, club avec lequel elle a remporté la Challenge Cup en 2015, va ainsi mettre un terme à un exil de cinq ans. En effet, la Guadeloupéenne, après avoir porté les couleurs d’Erd et du Rapid Bucarest, s’est engagée pour une saison mais également une deuxième en option avec le champion de France et vice-champion d’Europe en titre. Julie Foggea, médaillée de bronze avec l’équipe de France lors de l’Euro 2016, devient ainsi la troisième recrue du BBH après la demi-centre monténégrine Itana Grbic et la pivot néerlandaise Merel Freriks.

Foggea « heureuse et excitée » de rallier Brest

Assurant qu’elle ne pensait « pas forcément rentrer de suite en France », Julie Foggea a confié au site officiel du BBH qu’elle est « heureuse et excitée » de rejoindre « un grand club avec beaucoup d’ambition ». Alors qu’elle avait « deux ou trois options en Roumanie et dans d’autres pays », la native des Abymes assure avoir été attirée par « l’ambition du club et les résultats de l’équipe ces dernières années, notamment le Final Four de Ligue des Champions la saison passée ». « Ils m’ont expliqué leur façon de travailler qui me correspond beaucoup, a ajouté celle qui a porté le maillot de l’équipe de France à quinze reprises. J’ai aussi senti qu’ils prônent le respect de la joueuse et du groupe et qu’ils tendent à construire un collectif solide qui va dans le même sens. Le fait de retrouver un entraînement spécifique gardiennes adapté a également fait pencher la balance. » Pablo Morel, de son côté, se satisfait d’avoir atteint son objectif qui était de « faire signer une fille avec de l’expérience du contexte international ». L’entraîneur brestois va ainsi pouvoir compter sur une paire expérimentée la saison prochaine.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close