Sports

Les soutiens d’Emmanuel Macron mettent en scène leur unité



Publié le :

À deux mois de l’élection présidentielle, le chef de la majorité présidentielle Emmanuel Macron, pas encore candidat, fait la course en tête dans les sondages. Mais des tensions sont apparues entre les partis qui le soutiennent. Pour tenter d’y remédier, les fidèles du chef de l’État s’affichent ensemble ce dimanche 6 février autour de tables rondes. 

Ce colloque en vidéo, et sans la presse, est une opération de communication. Peu importe le fond, ce qui compte c’est la forme. À savoir : la mise en scène du rabibochage des chefs de la majorité présidentielle : l’ancien Premier ministre Édouard Philippe, les présidents d’En marche et du Modem, Stanislas Guérini et François Bayrou, et puis le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand. 

Réintégrer Édouard Philippe

S’ils ont besoin de s’afficher ensemble ce dimanche après-midi, c’est pour clore une séquence de plusieurs semaines marquée par des brouilles, notamment autour de l’attitude de l’ex-Premier ministre Édouard Philippe. Il a promis d’être loyal au président Macron, mais il a créé son propre parti, Horizons. Et sa volonté de fusionner avec un autre parti de la majorité a créé des tensions avec Emmanuel Macron lui-même.

Un ministre le reconnaît : ce colloque, c’est uniquement pour « réintégrer Édouard Philippe, sans le dire ». Un répit avant d’entamer les négociations pour décider des investitures de la majorité aux prochaines élections législatives, qui s’annoncent très difficiles.

À lire aussi : Macron peut-il échapper à un débat?



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close