Sports

« Le Tour des Flandres et deux Grands Tours en 2022 »


Tadej Pogacar a dévoilé à la télévision slovène les grandes lignes de son programme pour la saison 2022. Et il s’annonce très chargé !

Après une saison 2021 exceptionnelle, marquée notamment par une victoire sur le Tour de France et sur Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie, Tadej Pogacar rêve de faire aussi bien en 2022. Le Slovène de 23 ans va retrouver son équipe UAE Emirates cette semaine pour un stage de pré-saison en Italie, et en attendant, il a dévoilé les grandes lignes de son calendrier 2022 à la télévision de son pays, lui qui a été sacré sportif slovène de l’année, succédant ainsi à son collègue de Jumbo-Visma Primoz Roglic, deuxième cette année devant le basketteur Luka Doncic (un trio de rêve pour un pays de 2 millions d’habitants !).

Quatre Monuments sur cinq pour Pogacar

Même si son programme sera globalement le même, Tadej Pogacar va de tout de même inclure deux nouveautés en 2022, et non des moindres : il va participer au Tour des Flandres, mais aussi à deux Grands Tours (a priori le Tour de France et la Vuelta) pour la première fois de sa carrière. « Le début de saison sera similaire à celui de cette année, confie le double vainqueur du Tour. Je débuterai au Tour des Emirats, qui est important pour l’équipe. Ensuite, je ferai certainement quatre Monuments (Milan-San Remo, Tour des Flandres, Liège-Bastogne-Liège, Tour de Lombardie, ndlr), tous sauf Paris-Roubaix, deux Grands Tours et probablement aussi les championnats du monde en Australie, où le parcours ne sera pas si plat et où ce sera difficile de contrôler. La saison sera très ardue, et le Tour de Slovénie sera est prévu également. » Pourra-t-il faire mieux qu’en 2021 où il avait remporté treize victoires (sur les 30 qu’il a glanées depuis le début de carrière) ? Pogacar en rêve, mais il doute. « Je veux faire la même saison, voire mieux, mais je ne m’y attends pas. On peut toujours trouver des réserves, même si vous êtes le meilleur. Je travaille comme je suis, et pour le moment, ça paie. » C’est le moins que l’on puisse dire !



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close