Sports

abstention record suite au boycott des indépendantistes



Publié le :

Le troisième et dernier référendum en Nouvelle-Calédonie prévu par l’accord de Nouméa sur l’indépendance de l’archipel s’est tenu ce dimanche sans les indépendantistes, qui refusent de participer, leur demande de report du scrutin étant restée lettre morte. Mais avec une abstention bien supérieure aux deux précédents scrutins, il semble bien qu’ils aient gagné leur pari.

Avec notre correspondante à Nouméa, Charlotte Mannevy

À 17 heures, le taux de participation a baissé quasiment de moitié par rapport au dernier scrutin. Il s’élève à 41,6 % contre près de 80 % à la même heure en 2020

Les indépendantistes sont donc restés à la maison conformément à la consigne passée suite au refus de l’État de repousser la date du référendum. Ils avaient annoncé qu’ils ne se rendraient pas aux urnes, invoquant l’impossibilité d’organiser « une campagne équitable » alors que l’archipel est touché depuis septembre par l’épidémie de Covid-19 et que la population kanak est plongée dans le deuil.

Pas de surprise

Le dépouillement a donc commencé et sans surprise le « non » devrait l’emporter. Une période de transition voulue par le ministre des Outre-mer pour préparer le futur statut du territoire doit ensuite s’ouvrir. Sébastien Lecornu est d’ailleurs arrivé samedi soir à Nouméa, mais rien ne confirme que ces discussions puissent s’ouvrir dès demain.

Si les partisans du « non » souhaitent l’ouverture rapide des discussions, ce n’est pas le cas indépendantistes, qui ont déjà posé leurs conditions. Ils sont d’accords pour discuter avec l’État, mais seulement avec lui de toute façon pas avant l’élection présidentielle d’avril prochain.

À écouter aussi : Référendum en Nouvelle-Calédonie: «Le résultat est connu d’avance» avec le boycott des indépendantistes



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close