Sports

OL-OM, pas avant 2022


Alors que la Commission de discipline a donné à rejouer l’Olympico interrompu le 21 novembre dernier, Lyonnais et Marseillais ne rattraperont assurément pas ce retard avant la fin de l’année.

Après deux semaines d’instruction, la Commission de discipline a tranché la question du sort de la rencontre phare de la 14e journée de L1 entre Lyon et Marseille – un match interrompu dès la 4e minute de jeu le 21 novembre dernier au Groupama Stadium après que le capitaine phocéen Dimitri Payet a reçu une bouteille sur la tête.

Au-delà de la pénalité d’un point infligée à l’OL, la partie est donnée à rejouer dans son intégralité, à huis clos, et toujours au Groupama Stadium. Or, aucune chance que les deux équipes ne rattrapent ce temps perdu d’ici à la fin de l’année. Non pas qu’il n’y ait pas de créneau disponible dans les calendriers respectifs des deux équipes, mais à compter de la réception des écrits du jugement prononcé mercredi soir, les deux clubs ont un délai incompressible de dix jours à observer avant de faire part de leur décision face au verdict.

Une date à fixer

Dans les deux cas – nul ne semblant satisfait devant l’énoncé de la sentence – l’OL comme l’OM se réservent le droit de faire appel. La Commission des compétitions ne pourra donc se réunir avant le 20 décembre – à considérer que le jugement sera bien réceptionné par les deux parties d’ici à vendredi – pour fixer une nouvelle date à cet Olympico. Probablement, espérons-le, avant le retour prévu au Vélodrome le 1er mai prochain.

Lire aussi :L’OM dénonce « une parodie de justice »OL-OM, les images inédites qui trahissent LyonLe gros coup de pression d’AulasOL-OM: Payet a porté plainteLa sanction tombe pour l’OL‘Honte’, ‘Minable’ : la presse française dit son écœurementL’OM donne des nouvelles de PayetBuquet: ‘Ma décision était de ne pas reprendre’



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.