Sports

L’Irak officialise la fin de la «mission de combat» des États-Unis sur son territoire



Publié le :

L’Annonce a été faite à l’issue d’une réunion militaire entre les commandants de la coalition internationale antijihadistes emmenée par Washington et des forces de sécurité irakiennes. Les troupes américaines n’auront plus qu’une mission de formation et de conseil auprès des forces irakiennes. Une annonce plus politique que militaire.

Avec notre correspondante à Bagdad, Lucile Wassermann

Rassemblés sur une base militaire au centre de Bagdad, des commandants des forces américaines et irakiennes se font face pour leur troisième et dernier cycle de discussions.

L’objectif est d’officialiser la fin de la « mission de combat » des États-Unis en Irak. Une heure plus tard, Saad Maad, représentant du ministère de l’Intérieur irakien, annonce la nouvelle, derrière un pupitre : « La coalition terminera très prochainement sa mission de combat en Irak, comme convenu, avant la fin de l’année. Le major général américain John Brennan nous a exposé que quelques soldats et quelques équipements avaient déjà été transférés hors d’Irak. »

Les forces de la coalition resteront présentes

Cette transition ne changera toutefois pas grand-chose sur le terrain. 2 500 soldats américains sont déployés en Irak et ce contingent devrait rester le même au 1er janvier.

« Les forces de la coalition continueront de rester présente en Irak sous invitation du gouvernement, désormais pour une mission de soutien, de conseil et d’aide aux forces irakiennes », a ajouté Saad Maad.

Une annonce moins militaire que politique donc, car elle sert toutefois aujourd’hui les intérêts du gouvernement irakien alors que des factions pro-Iran multiplient les menaces dans le pays, réclamant le départ définitif des États-Unis.

À lire aussi : Irak: l’organisation État islamique harcèle les populations du nord du pays



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.